Des musiciens et des lutins : David Bowie - Laughing Gnom

Quand le Petit Reporter de l’Imaginaire n’est pas occupé à écrire ou à lire, il lui arrive donc d’écouter de la musique…

Et dans bien des refrains, il trouve trace des lutins !

Ainsi, avant que de se faire Major Tom, David Bowie nous contait en 1967 sa rencontre avec un gnome rigolard…

Originaire du “Gnome-man’s land”, le Gnome qui Rit est flanqué d’un frère bruyant car “metro-gnome”. Sans domicile fixe, puisque “gnome-ads”, on lui trouve des allures de “rolling gnome”, bien qu’il sorte de la “London school of Eco-gnome-ics”…

Des termes qui, pas plus que le refrain, ne sauraient tromper le spécialiste :

Eh bien, il a trotté jusque chez moi

Et il s’est assis à côté de la télé (Ah !)

Avec ses petites mains sur son ventre

Gloussant et riant à longueur de temps

‘Je devrais te signaler au Bureau des Gnomes.’

‘Le Bureau des Gnomes ? Ahahahah !’

Ha, ha, ha, hi, hi, hi
Je suis un gnome qui rit et par toi je ne serai pas pris
Ha, ha, ha, hi, hi, hi
Je suis un gnome qui rit et par toi je ne serai pas pris
répondit le gnome qui rit*

* The Laughing Gnome, David Bowie, Decca Studios, 1967

Tous les billets Des écrivains et des lutins, Des musiciens et des lutins, Des dessinateurs et des lutins, et Les Lutins font le mur sont extraits de : Le Lutin dans tous ses états – représentation polymorphe du Petit Peuple dans la culture contemporaine, © Renaud Marhic, 2013.