Messages étiquettés critique

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Le sang des livres

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Le Sang des livres

La couverture est toujours aussi jolie, colorée et attractive que les tomes précédents. C’est idéal pour donner envie aux enfants de les lire.

Quand nous commençons ce petit roman, nous sommes heureux de retrouver Gustave Flicman, il nous manquait beaucoup […].

Comme dans tous les Lutins urbains, nous sommes amusés de voir des personnages loufoques et là en priorité, du Groumf et d’un troll. On rigole beaucoup quand nous voyons à quel point ils sont comiques. Nous les imaginons parfaitement avec tout leurs attirails […].

L’histoire est vraiment sympathique et totalement adaptée pour les enfants. […] Les dessins sont très jolis et donnent encore plus de visualisation de ces nombreux endroits et des personnages qui s’y trouvent. La fin est très amusante et donne un aperçu de ce que sera la suite. […] Si vous avez aimé les tomes précédents, vous adorerez celui-ci.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Les lectures de Pampoune

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Les lectures de Pampoune

Je suis les aventures des Lutins Urbains depuis le tout premier tome et c’est toujours avec la même impatience que j’attends de retrouver cet univers si particulier et si plein d’humour. […]

Dans ce tome, nous retrouvons Gustave à un tournant de sa carrière, un tournant dû aux Lutins Urbains ce qui crée une drôle de complicité entre l’auteur, le lecteur et le personnage, leur donnant un sentiment de pouvoir de connaissance par rapport aux autres personnages ‘normaux’ du roman qui ne savent pas forcément de quoi il retourne dans la vie du policier.

Sachant qu’il s’agit là avant tout d’un livre jeunesse, j’ai trouvé intéressant le fait de placer dans cette histoire un enfant imbuvable comme pour faire réfléchir les jeunes lecteurs sur leurs propres comportements. Le décalage est plutôt sympathique et change de ces jeunes héros qui, certes, parfois rencontrent des camarades peu appréciables, mais qui sont toujours les héros de l’affaire.

[…] Il convient de dire que, de tome en tome, l’ensemble s’améliore. Si dès le premier tome j’avais apprécié l’idée, c’est vraiment avec ce tome que j’ai eu le sentiment que l’auteur avait trouvé son rythme de croisière et surtout comment gérer son style et son imaginaire.

Comme toujours, régulièrement, l’auteur s’adresse directement à ses lecteurs par des astérisques jamais dénuées d’humour. L’idée peut déranger mais pour ma part j’aime beaucoup non seulement parce que cela permet à l’auteur de nous montrer tout le cœur qu’il porte à son histoire mais aussi parce que cela permet de respirer au sein d’une intrigue très prenante.

Le style de l’auteur est un habile mélange entre une écriture adaptée à la jeunesse et des notes d’humour pour tous. Entre un univers dans lesquels les enfants sauront se retrouver et des personnages qui ne manqueront pas de toucher les adultes. Et puis, l’auteur prend plaisir à l’écriture et ça, le lecteur ne peut pas passer à côté, un bonheur d’écrire et de parler au lecteur qui fait beaucoup de bien.

[…] Voici un roman que j’avais hâte d’avoir entre les mains, que j’avais hâte de pouvoir découvrir, dont j’avais hâte de vous parler. L’univers si original de l’auteur a en effet tendance à vite vous manquer et retrouver Gustave a toujours quelque chose de très fort. Voici un roman dans lequel l’auteur atteint la juste dose d’humour et d’intrigue pour embarquer son lecteur. Bravo !

 

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 1,2,3 et 4) dans la blogosphère : Beltane (lit en) Secret

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, les tomes 1,2,3 et 4 de la série Les Lutins Urbains, L’attaque du Pizz’ Raptor, Le dossier Bug le Gnome, Les Lutins noirs et Le péril Groumf, sur :

Beltane (lit en) Secret

La saga des Lutins Urbains (4 tomes) est destinée à un jeune public, à partir de 8 ans. Mais… même les plus âgés peuvent faire connaissance avec cet univers complètement déjanté de Renaud Marhic.

Les lutins n’existent que parce que nous y pensons, du moins les plus jeunes d’entre nous, ils usent de l’imagination collective pour sévir dans vos villes et nos campagnes.

L’auteur nous propose des personnages hauts en couleur, totalement déconnectés de la réalité. Je parle bien sûr de Flicman, mais pas que. Il vit dans son monde, il est d’ailleurs le seul à les voir, à pouvoir entrer dans le monde et l’université d’Onirie. Certaines scènes sont loufoques, mais c’est tellement dans l’histoire que cela nous paraît normal.

Le petit reporter, avec ses ‘Psiiiiit !’, interpelle les jeunes lecteurs pour des compléments d’informations parfois décalés.

Le style d’écriture est vraiment adapté au jeune public, laisse leur imagination s’évader à l’aide de quelques illustrations qui m’ont fait bien rire. De lire et voir ces dessins m’ont permis d’imaginer certaines scènes très drôles. Puis c’est aussi une façon de mettre un visage sur les personnages. Ça permet également de s’impliquer, de s’immerger dans les histoires avec simplicité.

Le premier tome des Lutins Urbains est ‘L’attaque de Pizz’ Raptor’ puis ‘Le dossier Bug le Gnome’. En troisième vous avez ‘Les Lutins noirs’. Ce n’est pas s’en rappeler les bandes dessinées de Peyo avec les Schtroumpfs. Mais le dernier tome avec ‘Le péril Groumf’ reste mon préféré. Imaginez un être ressemblant à un yéti voleur de doudous. Avec Flicman ils partent encore dans des aventures encore plus acadabrantesques que dans les autres épisodes.

Laissez vous emporter par votre imagination, mais pas trop…

 

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : L’Atelier de Ramettes

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

L’Atelier de Ramettes

À la question ‘Puis-je lire ce tome 4 si je n’ai pas lu les précédents ?’ je répondrais oui car le narrateur nous donne les informations qui complètent les événements présents […].

J’ai beaucoup aimé ce quatrième tome qui tout en gardant les lignes directrices de la série nous offre de nouvelles aventures et références. À commencer par le nouveau personnage et ses relations avec le monde Onirique.

On a quelques scènes fortement inspirées du cinéma comme la scène du camion comme dans ‘Duel’ ou l’entrée en scène de zombies et morts-vivants et films d’action et quelques autres. C’est là qu’on remarque que  ces histoires sont très visuelles.

En ce qui concerne les volontés d’un dictateur et de sa progéniture cela ne fait aucun doute que ni le narrateur ni Flicman n’apprécient ces façons d’agir […]. Notre cher Flicman va encore devoir se dépêtrer entre le monde réel et onirique. Il apparaît de plus en plus comme une marionnette du système. L’auteur joue avec les apparences, qui est qui, et la réalité est-elle se que l’on croit dès lors que le grand Groumf entre en action… on ne peut se fier  rien…

L’humour est primordial pour mieux faire passer les notions de justice et d’injustice. J’aime toujours autant les digressions et réflexions du petit reporter de l’imaginaire dans les notes en bas de page les ‘Psiiiiit’ plus ou moins longs.

J’ai trouvé la fin plus maîtrisée même si les rebondissements et les éclats magiques sont toujours aussi rocambolesques. Cependant moins abracadatabresque…

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Des encres sur le papier

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Des encres sur le papier

Malheur !! Le pacha-héritier s’est vu voler sa peluche ! Le roi du Pépettochistan, son père, menace de déclencher la troisième Guerre Mondiale si son fils ne retrouve pas son jouet ! Gustave Flicman, est sur le coup, mais le voleur et son complice quitte la ville. Pas une minute à perdre !! Gustave plonge alors dans son affaire la plus périlleuse… […]

Titres en rimes, personnages et situations loufoques, ce quatrième tome des ‘Lutins Urbains’ ne déroge pas à la règle et fait passer un bon moment d’humour au lecteur. Avec ses références cinématographiques et littéraires dont on ne s’attend pas vraiment, mais aussi avec ses quelques messages qu’il fait passer (si si, je vous assure, il aborde des sujets sérieux mais de manière détournée), Renaud Marhic apporte  un petit côté culturel et (‘dénonciateur’ ?) à son roman, ce qui ne fait pas de mal.

 

 

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) sur YouTube : La Parenthèse d’Axelle

Pour sa deuxième expérience avec Les Lutins Urbains Axelle a aimé ça et nous le dit à 3 mn 55 s !

Elle nous offre, en plus, un fort bon résumé du Péril Groumf. (Qu’elle en soit ici remerciée !)

Tags: , , , , , , , ,

Les Lutins Urbains à l’honneur sur Daily Passions

Les Lutins urbains sur Daily Passions

Le site Daily Passions – L’Actualité culturelle en Suisse a une fois de plus tout compris de l’esprit Lutins Urbains

Voici donc Le péril Groumf – tome 4 de la série qui fait se bidonner les petits sans oublier de faire marrer les grands – parfaitement analysé sous la plume de Noë Gaillard :

Ce roman fait partie de la Collection Romans Jeunesse et il va de soi qu’il est d’abord destiné aux jeunes lecteurs, mais il n’est pas interdit aux adultes de s’y intéresser. Ne serait-ce que pour découvrir ce que vos enfants lisent. Peut-être que vous saurez alors comme moi savourer ce qui est raconté et la manière de dire […].

Au cours d’une réception donnée en l’honneur du Pacha Directeur Général du Pépettochistan, un Yéti vole le jouet préféré du fils du Pacha, un doudou-boa. Si l’objet n’est pas rendu à son propriétaire c’est la guerre. Gustave Flicman qui est bien sûr le seul à avoir vu le monstre est contraint/convaincu de mener l’enquête et de ramener le doudou. Il passe à l’Université d’Onirie et repart en 4×4 avec le Yéti et son compagnon le Troll…

Je vous laisse découvrir ce qu’il advient mais un coup d’œil à l’illustration de couverture vous donnera quelques idées… Les amateurs de cinéma auront, je pense, reconnu un hommage à Steven Spielberg et l’outil d’un célèbre massacre. C’est là une des bases et, je pense, une des raisons du succès de ces lutins urbains. L’auteur a des références et sait les organiser, les placer aux bons moments. Tout comme il glisse à bon escient des ‘Psiiiiit’ pour interpeller le lecteur et lui donner à lire une note de bas de page […].

Bonne lecture…

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Stemilou-Books

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Stemilou-Books

Dans ce quatrième tome nous retrouvons l’univers des lutins et l’atmosphère créée par l’auteur autour d’êtres imaginaires et terriblement blagueurs. Les personnages principaux rencontrés depuis la première aventure sont toujours présents apportant une continuité agréable et permettant de s’accrocher encore plus à l’histoire, l’humour est toujours là et les scènes absurdes se succèdent. J’ai eu plaisir à retrouver les jeux de mots de l’auteur notamment avec les noms de marque détournés, quant à l’histoire et bien c’est comme d’habitude une course folle pour épargner la ville de l’espièglerie de ces plaisantins.

Il me tarde de savoir quelle calamité attend Gustave dans la prochaine aventure.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Les lectures de Marinette

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Les lectures de Marinette

 

Deux ans après le troisième tome, il était grand temps de retrouver ces chers Lutins Urbains ! […]

De l’humour, des personnages loufoques, une bonne d’ose d’imaginaire !

S’il y a bien une chose que je suis, à chaque fois, ravie de retrouver, ce sont les ‘Psiiiiit !’ en bas de page. Une façon pour l’auteur, le Petit Reporter de l’Imaginaire, t’interpeller le lecteur et de le faire participer à l’histoire. En plus, ils sont toujours synonymes d’humour. Et, le récit ne manque pas de rimes, ce qui contribue à lui donner un bon rythme. Surtout qu’il n’y a aucun temps mort. Bref, impossible de s’ennuyer si vous décidez de rencontrer tout ce petit monde.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) sur YouTube : La Bibliothèque de Lucieved

Après une excellente note de blog, La Bibliothèque de Lucieved revient en vidéo sur le tome 4 des Lutins Urbains

Le Petit Reporter de l’Imaginaire remercie cette vraie amoureuse des livres d’avoir si bien inscrit Le péril Groumf sur ses… pardon… sur sa tablette !

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) sur YouTube : La Bibliothèque de Brendouille

Au tour de La Bibliothèque de Brendouille de nous dire ce qu’elle a pensé du tome 4 des Lutins Urbains : Le péril Groumf. (Nota Bene : le Petit Reporter de l’Imaginaire adresse une sincère et spéciale dédicace à toutes celles et ceux qui s’identifient à notre grand rêveur de Gustave !)

Aïe Pépito ! Euh pardon… aïe Pépetto(chistan) !

A

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) à l’honneur sur Plume Libre

Le péril Groumf – Les Lutins Urbains tome 4 à l'honneur sur Plume Libre

Le site Plume Libre a tout compris du tome 4 des Lutins Urbains : Le péril Groumf.

Et le dit sans barguigner : Les Lutins Urbains, c’est fou !

Et voilà, ils sont de retour et, pour notre plus grand plaisir, vont semer la pagaille dans la grande cité ! Qui ça ? Mais les Lutins urbains, voyons.

J’ai eu la chance de découvrir ces ‘sympathiques’ lutins dès la sortie de L’attaque du Pizz’Raptor, le premier volet de leurs aventures, et depuis je suis avec un véritable plaisir toutes leurs histoires.

Cette fois-ci, notre policier préféré va avoir affaire à de drôles de personnages, une association encore plus délirante que Laurel et Hardy, David et Goliath, enfin le géant et le minuscule et, en plus, mais ça gardez-le pour vous, il y en a un qui pue des pieds !!!

Dans ce 4e volet, nous allons être promenés dans une histoire complètement folle, amusante, délirante où Gustave Flicman va devoir la jouer fine pour récupérer l’objet très précieux qui a été dérobé au fils, carrément caractériel et invivable, du dictateur du Pépettochistan. Suite à ce vol odieux, Gustave va devoir servir de chauffeur aux voleurs, organiser une fuite pas très discrète dans un fast-food, sans même parler des habitants complètement bizarres de la station-service et du drôle d’hôtel qu’ils vont croiser. Tout ça pour éviter une 3e guerre mondiale et le regard intransigeant du supérieur inconnu et la voix du Professeur B. dans l’oreillette…

Ce que je vous raconte à l’air dingue ? Vous n’avez pas tort, mais ce n’est rien à côté de ce que vous allez lire.

Si ce n’est pas déjà fait, courez vite vous procurer les quatre tomes de cette série et lisez-les que vous ayez de 7 à 107 ans (oui avec l’espérance de vie qui s’allonge autant prévenir).

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Andrée La Papivore

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Andrée La Papivore

Imaginez le Groumf : une sorte de grand yéti gris en culotte de peau armé d’une massue, obnubilé par les doudous qu’il vole aux jeunes enfants, friand de saucisses et pouvant transformer la réalité à sa guise. Mieux vaut ne pas le contrarier ! […]

J’ai retrouvé l’ambiance des Lutins Urbains avec beaucoup de plaisir. Volume après volume, l’histoire est toujours aussi agréable à lire. L’humour est omniprésent, composé de jeux de mots et de situations toutes plus loufoques les unes que les autres. Il y a plusieurs niveaux de lecture possibles selon l’âge du lecteur, ce qui en fait une excellente lecture à partager en famille. En tant qu’adulte je me suis régalée avec les jeux de mots et les situations cocasses, il n’y a vraiment pas d’âge limite pour apprécier Les Lutins Urbains. Outre l’humour, il y a beaucoup d’action et de courses poursuites qui  maintiennent l’intérêt des jeunes lecteurs tout au long du roman. De plus l’auteur se met en scène et s’adresse directement aux lecteurs à l’aide de notes de bas de pages introduite par des ‘Psiiiiit !’, leur demandant même de l’aide à l’occasion : j’adore ces notes de bas de page, souvent hilarantes, qui nous donnent l’impression de faire partie de l’histoire.

Que dire d’autre pour vous convaincre de lire ‘Le péril Groumf’ (ou le premier tome des Lutins urbains, si vous ne connaissez pas cette série) ? C’est inventif en diable, les personnages sont variés et attachants, le monde imaginé par l’auteur Renaud Marhic est original et cohérent et donne envie d’en découvrir à chaque fois un peu plus. Et pour ne rien gâcher, des dessins noir et blanc illustrent fidèlement certains passages du texte.

BONUS :

Le péril Groumf – offrande saucisses“Planquez vos saucisses et vos doudous, le Groumf (celui-qui-ressemble-à-un-yéti-mais-n’en-est-pas-un) et le troll qui pue des pieds parcourent les routes de France !”

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Crocbooks

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Crocbooks

#Coupdecoeur : Je suis très attachée aux Lutins Urbains. Dans cette quatrième aventure qui prend des allures de ‘road-trip’ […] c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai retrouvé les personnages qui font toute la douce folie de cette série. Liligoth m’avait manqué au moins autant que la bonne humeur et les savoureux jeux de mots de l’auteur.

BONUS :

Le péril Groumf - Les Lutins Urbains tome 4 chez CrocbooksJ’ai passé une amusante fin de semaine en compagnie du petit peuple. Le récit de leurs aventures est déjà sur le chemin de leur région natale. J’espère que la Poste va prendre soin d’eux et qu’ils reviendront bientôt dans le sud de la France.

Tags: , , , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Lire en tout genre

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Lire en tout genre

Quatrième tome encore plus déjanté que les premiers, si cela est vraiment possible ! Groumf, Le Troll qui l’accompagne partout (oui oui, celui qu’on connaît déjà !), et Gustave nous invitent donc dans une sorte de road trip […].

On s’amuse beaucoup de la folie des personnages, de la mission de Gustave qui semble de plus en plus impossible au fur et à mesure que l’histoire avance, de la façon dont l’auteur s’adresse à ses lecteurs, des jeux de mots et j’en passe.

J’ai beaucoup aimé le fait que Gustave découvre presque immédiatement le voleur et que l’intrigue se concentre sur la façon dont il va récupérer le doudou. Et aussi le nouveau personnage qui donne un bon coup de fraîcheur à la série.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Prose Café

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Prose Café

Encore une fois l’auteur nous emmène dans le monde d’Onirie, avec des légendes urbaines cette fois ci. De péripéties en délires, le pauvre Flicman se retrouve au bord de la crise de nerf, est-ce qu’il va s’en sortir ? C’est juste insoutenable.

En tout cas, ma lecture n’aura durée que quelques heures tant le style est fluide et addictif.

Et vous avez toujours ces ‘Psiiiiit’ qui permettent au Reporter de l’Imaginaire de discuter avec nous pendant que nous sommes en train de lire. Il a même embauché des jeunes lecteurs pour sauver l’histoire !

Très bonne lecture !

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tomes 1, 2, 3, 4) à l’honneur sur : La Passer’Ailes Littéraire

Les Lutins Urbains sur la Passera'Ailes Littéraire

La Passer’Ailes Littéraire est de ces sites proposant à vos enfants de lire – intelligent ! –  en fonction de leur âge, de leurs centres d’intérêts… Son créateur, Fred – “Le Jongleur de Mots” – y dit tout le bien qu’il pense des Lutins Urbains à travers un large récapitulatif

Ils sont quatre, ils sont fantastiques, ils sont jubilatoires et plaisants, ils sont ‘Monthy Pythonesques’ et ‘Marhicfiques’, ils sont dans les bonnes librairies en tête de gondole. Ils ? Eux, les quatre tomes de la série ‘Les Lutins Urbains’ de Renaud Marhic […].

À chaque récit, le lecteur est embarqué dans un récit aussi plaisant que fou, autant amusant que dépaysant et aussi ubuesque que féerique. L’auteur s’amuse avec les légendes, les références littéraires et cinématographiques tout en jouant avec les mots, les sens et les images. Un régal que vous ne pourrez lâcher […].

N.B. : Le rédacteur de cet article ne touche aucune commission sur la vente des livres.

Tags: , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Fofie lit

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Fofie lit

Renaud Marhic ne change pas de style (pourquoi le ferait-il d’ailleurs !). Ce quatrième tome se vit au fil des pages, les ‘Psiiiiitt’ plaisent toujours autant, le fond philosophie est toujours présent, etc.

Je n’ai lu que quelques chapitres avec Pinkie, car il s’agit tout de même d’un roman jeunesse de 185 pages, beaucoup trop pour elle qui n’est qu’en CP, mais elle était très réceptive ! Elle a d’ailleurs lu elle-même quelques passages. Le fait qu’il y ait quelques illustrations aide beaucoup à conceptualiser les personnages, top.

L’avis de Pinkie (6 ans) : ‘J’aime bien Gustave, il est rigolo. Les ‘Psiiiiit’ sont amusants et on dirait que le monsieur qui a écrit le livre nous parle…’

L’avis de Blue (4 ans) : C’est encore trop long pour passionner ma petite Blue, mais elle écoute l’histoire tout de même, et relève la tête à chaque ‘Psiiiiit’ !

Tags: , , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Viou et ses drôles de livres

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Viou et ses drôles de livres

Notre cher Gustave doit de nouveau à affronter un drôle de personnage: le Groumf. Ce dernier a volé le doudou du Pacha-héritier. [Gustave] est aussi pris au milieu de quelque chose qui le dépasse : un risque de conflit mondial si le doudou n’est pas retrouvé.

L’auteur a, je trouve, rajouté encore plus de folie à cet opus […]. Un quatrième tome, où l’on retrouve […] la loufoquerie qui caractérise cette saga. On s’amuse au dépend de ce pauvre Gustave, on rit de ses péripéties, des bouffonneries de l’auteur qui s’adresse régulièrement à son lecteur. En deux mots : un régal !

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains dans la blogosphère (tome 4) : Rêves et Imagines

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.
Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.
Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…
Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :
Rêves et Imagines

Dans ‘Le péril Groumf’, j’ai retrouvé les mêmes ingrédients que dans les tomes précédents : de l’humour, des situations cocasses, des interruptions de l’auteur ‘psiiiiitesques’ (mot inventé de mon cru), de l’imaginaire qui mèneront petits et grands dans une aventure rocambolesque […].

Les termes employés et les allusions aux marques sont autant d’ingrédients qui font que cette œuvre est originale et intéressante (même addictive pour les gros lecteurs). […] L’auteur a crée un univers de toute pièce, marrant, étonnant et détonnant, peuplé de créatures imaginaires qui n’apparaissent que si on croit en leur existence. Pour petits et grands, garçons et filles, Les Lutins Urbains sont une lecture pour nos jeunes et moins jeunes qui détend et fait rire. Que va donc nous inventer ce cher Reporter de l’Imaginaire pour le tome 5 ?

Tags: , , , , , , ,