Le Petit Reporter de l’Imaginaire, donc, parle aux murs

Et les murs le lui rendent bien !

Car les lutins sont partout pour qui sait les dénicher.

New-York, août 2017, Mam’zelle Zaza – bêta-lectrice de la série Les Lutins Urbains – est en passe de résoudre une importante affaire au cœur de la Grosse Pomme. La voilà qui hèle un taxi jaune sur la 10e Avenue.

– Suivez cette bétonnière ! lance-t-elle au chauffeur à dread-locks. Oui, oui, celle-là, entre le camion-poubelle et le food-truck… ajoute-elle dans un américain plus que parfait.

La filature s’engage. Mais alors que le taxi dépasse un feu tricolore, l’œil exercé de la jeune Doctoresse en Lutinologie repère une silhouette familière nichée dans un ancien poste d’appel d’urgence. D’un geste réflexe, Mam’zelle Zaza dégaine son smartphone et immortalise la scène à travers la vitre du véhicule.

Bien lui en a pris ! À l’agrandissement, c’est un superbe lutin de cité – ghetto-blaster sur l’épaule – qui se révèle.

Les lutins font le mur (21)

Good job ! Mam’zelle Zaza…

Tous les billets Des écrivains et des lutins, Des musiciens et des lutins, Des dessinateurs et des lutins, et Les lutins font le mur sont extraits de : Le Lutin dans tous ses états – représentation polymorphe du Petit Peuple dans la culture contemporaine, © Renaud Marhic, 2013-work in progress.

Tags: , , ,