Messages étiquettés le péril groumf

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam… (8)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (8)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (7)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (6)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (5)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (4)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (3)

 

Tags: , , , , ,

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam… (7)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam - les urbins

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (6)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (5)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (4)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (3)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (2)

 

Tags: , , , , ,

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam… (6)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam 6.jpg

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (1)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (2)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (3)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (4)

Les Lutins Urbains savent pas se servir de la webcam (5)

 

Tags: , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : La Curiosithèque

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les lutins urbins - les urbins

Au poil !

Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf sur :

La Curiosithèque

[…] Ah ! Quel plaisir ! Tous les livres pour enfants devraient être ainsi, afin de ressembler à une vraie invitation à la lecture ! Le titre, comme la couverture, annonce facéties et aventures. Des illustrations ponctuent le récit et en renforcent l’humour.

Ensuite, je trouve le style de Renaud Marhic pétillant. Ses dialogues sont enlevés. Il sait parfaitement jouer sur les différents registres de langue et ne recule jamais devant un bon mot, une petite allusion ou même une petite blague. Ses notes de bas de page (qu’il rebaptise ‘Psiiiiit !’) – vous savez, ces affreux commentaires extrêmement pointus que tout le monde déteste en vrai parce qu’ils vous font perdre le fil de l’histoire, mais dont vous besoin quand même pour éclairer le contexte gnagnagna… – sont délicieusement drôles ! […] Enfin, il n’hésite pas à mélanger les genres, celui du conte, celui du roman policier ou du thriller, le roadtrip, le fantastique, allant même jusqu’à revisiter le roman picaresque de Don Quichotte.

L’univers est truculent, aussi coloré que la couverture du livre. L’imagination de l’auteur est sans fin, […]. Tout en saupoudrant ses pages d’anecdotes savantes, l’auteur aborde aussi quelques sujets de société, par petites touches légères : l’homosexualité, l’écriture inclusive, l’éducation laxiste… Ce qui est sûr, c’est que, même si Les Lutins Urbains s’adressent au jeune public, Renaud Marhic a bien compris qu’il ne parlait pas à des crétins : ainsi, il lance toutes les perches susceptibles d’être attrapées.

J’ai trouvé que le voyage de Flicman et des deux créatures ressemble pas mal au périple d’‘Alice au Pays des Merveilles’ […]. J’ai passé un bon moment de lecture : j’ai trouvé ‘Le péril Groumf’ alerte, taquin, enlevé, différent […]. Je compte le proposer au Fiction Club de mon collège et plus particulièrement aux petits 6e. Bien sûr, ce roman est abordable bien avant ; je dirais à partir de 8 ans.

BONUS :

Les Lutins Urbains tome 4 - Le péril Groumf - La Curiosithèque

 

Tags: , , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : La récréation littéraire

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les lutins urbins - les urbins

Au poil !

Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf sur :

La récréation littéraire

L’auteur a choisit de nous présenter le tome 4 alors qu’aucune de nous n’avais jamais entendu parler de l’un de ses livres… Un choix absurde ? Bizarrement pas. J’ai lu ce livre sans me sentir le moins du monde lésé par mon incompétence en terme de lutins urbains. J’ai adoré lire ce livre. Les pages se tournent sans problème, j’ai même était surprise par l’arrivée de la dernière page !

[…] La loufoquerie de l’auteur se ressent jusque dans les bas de pages, qui ne porte pas des numéros mais sont écrit ainsi ‘Psiiiiit !’ et qui peuvent être court ou long… voir très long (plus d’une page pour une note!). Elles ressemblent plus à des interruptions par un autre personnage que par un intérêt purement grammaticale ou historique. En cela, je pense qu’elles peuvent aider à l’appréhension de la lecture.

[…] En conclusion ? Je pense que ce livre est vraiment idéal pour les 8/10 ans. Les jeunes qui commencent à lire, et aiment le plus souvent les histoires rigolotes. Avec ce livre vous saurez où vous mettez les pieds et il n’y aura pas de mauvaises surprises. […] Je pense que je vais suivre cette série et la proposer à ma chère terreur d’ici quelques temps.

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Romanesquement vôtre

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les lutins urbins - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Romanesquement vôtre

Ce que j’ai tout d’abord bien aimé, c’est qu’on s’adresse à des enfants sans pour autant rendre la lecture hyper simple. L’auteur se permet des jeux de mots, des tournures de phrases qui, sans être inaccessibles pour un enfant, nécessitent de faire un peu travailler le cerveau. Comme par exemple quand il est expliqué que le Pacha Dictateur Général du Pépettochistan (PDG) est par la suite devenu le Pacha Directeur Général pour des questions d’image.

Les personnages, tous issus de l’imaginaire et des contes européens, sont attachants et ont de quoi amuser les enfants. L’histoire est sympa et bien rythmée. On se rie de Flicman que le Groumf et Le Troll font tourner en bourrique.

Mais alors le gros plus de ce livre se trouve dans les notes en bas de pages qui apparaissent sous forme de ‘Psiiiiit !’. L’auteur y brise le 4e mur et s’adresse directement au lecteur. Parfois pour expliquer, d’autres pour renvoyer à un précédent tome, mais la plupart du temps simplement pour ajouter une bonne dose d’humour. J’en étais venue à attendre avec impatience le prochain “Psiiiiit !”

[…] Du coup, ça peut être une idée pour vous pour Noël si vous avez des enfants d’entre 9 et 14 ans dans votre entourage !

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains au Salon du Livre jeunesse du Pays de Lorient 2017

Les Lutins Urbains au Salon jeunesse du pays de Lorient

Les samedi 25 et dimanche 26 novembre 2017, Les Lutins Urbains seront… mais, excusez-moi, un message dans l’oreillette… comment ?… tout est dit dans l’image ?… oui, absolument…

C’était le Petit Reporter de l’Imaginaire en direct du blog de la série “7-77 ans” qui fait se bidonner les petits sans oublier de faire marrer les grands… à vous les studios !

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : La bibliothèque de Jojo et Zaza

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les lutins urbins - les urbins

Au poil !

Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains,  Le péril Groumf sur :

La bibliothèque de Jojo et Zaza

Zaza […]  : Pour ma part, j’ai trouvé le livre très bien écrit. C’est pour ça que le livre est adapté aux petits comme aux grands ! Les plus jeunes apprécient l’humour, les personnages farfelus, etc. Tandis que les plus grands apprécient l’histoire et l’écriture poétique […].

Une invitée […] 8 ans :  […] J’ai bien aimé ce livre car les personnages m’ont fait rire, notamment ‘Groumf’ car il est drôle et insouciant. J’ai aimé  les ‘Psiiiiit’ de l’auteur, et la façon dont le livre est écrit (dialogues, etc.). […] Bref, un bon livre que je recommande.

Jojo […] : Si je me mets à la place d’un enfant, l’auteur est drôle, l’histoire est attrayante etc.”

 

 

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Loulou Books

 

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les lutins urbins - les urbins

Au poil !

Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains,  Le péril Groumf sur :

Loulou Books

Hey ! J’ai 12 ans et je suis passionnée de livres je vous fait partager mes impressions et mes commentaires […].

J’ai beaucoup aimé c’est assez marrant. Je dirais que c’est plus pour les 6-10 ans. Les personnages sont attachants et originaux. L’histoire est bien écrite dans un style simple.

C’est plutôt bien, je vous le conseille.

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains aux Marmouzien de Pleubian 2017

Les Lutins Urbains aux Marmouzien de Pleubian 2017

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Marmouzien, Marmouziennes,

Chers amis de la littérature “7-77 ans” qui fait se bidonner les petits sans oublier de faire marrer les grands,

Veuillez écouter à présent une allocution du Petit Reporter de l’Imaginaire (alias Renaud Marhic) :

[Applaudissements polis]

Merci…

Après avoir triomphé les années passées avec L’attaque du Pizz’ Raptor, Le dossier Bug le Gnome, et Les Lutins noirs, j’ai l’immense plaisir de vous annoncer que Les Lutins Urbains seront de retour au Salon du livre jeunesse Les Marmouzien de Pleubian (22), les samedi 11 et dimanche 12 novembre 2017 !

Au programme cette fois, Le péril Groumf,  que j’aurais le plaisir de vous  dédicacer tout en contant (ça, on peut y compter)…

Faut-il le rappeler, le tome 4 de notre grande saga met en scène deux zigotos, que dis-je, deux zigomars, dont les aventures ont déjà fait se décrocher plus d’un zygomatique…

Laissez-moi vous présenter : … Le Grouuuuummmmmfffff  et Le Trrrrrooooolllll !

[Applaudissements nourris]
Je vous en prie… laissez-moi seulement ajouter : en trois mots comme en cent, tous aux abris !
Je vous remercie.
[Applaudissements à la folie]

 

Tags: , , , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Une touche de lecture

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les lutins urbins - les urbins

Au poil !

Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains,  Le péril Groumf sur :

Une touche de lecture

[…] Un livre avec beaucoup d’humour et une histoire merveilleuse et fantastique.

Les personnages sont tellement atypique. Gustave Flicman, le personnage principale est un peu simplet mais ça le rend d’autant plus drôle. Les deux autres personnages présents qui sont Le Troll et Groumf sont tout simplement hilarants. Ils n’ont pas conscience de ce qu’ils font et c’est vraiment ce qui rend l’histoire assez merveilleuse.

Dans tout le livre, on a des petit ‘Psiiiiit’, des petites notes de l’auteur et j’ai trouvé celles-ci très drôle. A chaque fois que j’en voyais une je me disais ‘cool voilà une petite note’. Elles sont toutes très drôles. On a vraiment l’impression que l’auteur nous parle comme si nous étions là en face de lui et j’ai vraiment apprécié cette proximité.

[…] C’est une histoire qui convient aux enfants comme aux adolescents. Ce livre a été pour moi un petit moment d’échappatoire où j’ai pu rire à gorge déployée.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Bernieshoot

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Bernieshoot

Le saviez-vous ?

Les lutins sont de retour parmi nous ! Mais qui sont ces créatures qui infestent la Grosse Cité ? (Paris dans quelques années.)

Après 3 tomes passés à courir après les “Lutins Urbains”, le jeune policier Gustave Flicman se retrouve affecté au “Service Sécurisation et Bien-être du Président”. Ouf ! Il va enfin pouvoir oublier ces histoires de fou…

Pas de chance !

C’est le moment que choisit le Groumf (une créature proche des Lutins Urbains) pour dévaliser le fils d’un chef d’État en visite officielle. Gustave réussira-t-il à récupérer le jouet préféré du baby-VIP ? La 3e Guerre mondiale sera-t-elle évitée ?

La poursuite s’engage, ponctuée de rencontres avec des personnages magiques et mystérieux. Car le Groumf possède l’étrange pouvoir de transformer la réalité à sa guise…

Un roman “7-77ans” en forme de road-trip, illustré par Godo.

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Les livres en folie

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil !

Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Les Livres en Folie

Une couverture toujours aussi sympathique et très bien réalisée, elle parvient à nous donner envie de découvrir ce quatrième tome sans plus tarder […] J’avais vraiment envie de plonger dans le quatrième tome afin de savoir comment Gustave allait se débrouiller avec cette nouvelle enquête car il faut bien remarquer que l’auteur rend ses livres complètement addictifs.

Il y a toujours les petits commentaires de la part de l’auteur lorsque qu’il est nécessaire de nous remettre en mémoire les événements des tomes précédents […]. Lorsque je vois le petit Psiiiiit !, je ne peux pas m’empêcher de me jeter dessus. Il y a aussi quelques petites illustrations pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Elles sont vraiment très belles et j’adore la manière dont l’illustrateur les a réalisées. Nous avons l’impression d’avoir sous nos yeux les personnages du récit.

La plume de l’auteur reste identique aux autres tomes et il y a toujours des scènes drôles pour permettre de divertir l’enfant en abordant des sujets plus ou moins réalistes […] Le personnage de Gustave reste fidèle à celui que l’on connaît depuis les autres opus et je le trouve plutôt drôle. C’est un personnage attachant pour les enfants pour la simple et bonne raison que Gustave les fait rire quasiment à chaque page. On ne s’ennuie pas avec lui et c’est vraiment l’essentiel.

En résumé j’ai été agréablement surprise par ce quatrième tome et j’ai vraiment hâte de découvrir le cinquième tome qui sera, j’en suis certaine, encore meilleure.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains à la librairie Le livre et la plume de Concarneau

Les Lutins Urbains au Livre et la plume de Concarneau

À l’occasion de la parution du tome 4 des Lutins Urbains – oui, oui… Le péril Groumf, c’est bien ça ! – le Petit Reporter de l’Imaginaire sera le vendredi 11 juillet 2017 à la Maison de la Presse Le livre et la plume de Concarneau (29).

L’occasion pour la centaine de Concarnois – ou pas ! – à être repartis du Chien Jaune 2017 avec un lutin sous le bras de compléter sans tarder leur collection…

Et puis, les initiés le savent, que le Petit Reporter sévisse en salon ou en librairie, on peut compter sur lui pour conter

Tags: , , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Le sang des livres

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins
Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Le Sang des livres

La couverture est toujours aussi jolie, colorée et attractive que les tomes précédents. C’est idéal pour donner envie aux enfants de les lire.

Quand nous commençons ce petit roman, nous sommes heureux de retrouver Gustave Flicman, il nous manquait beaucoup […].

Comme dans tous les Lutins urbains, nous sommes amusés de voir des personnages loufoques et là en priorité, du Groumf et d’un troll. On rigole beaucoup quand nous voyons à quel point ils sont comiques. Nous les imaginons parfaitement avec tout leurs attirails […].

L’histoire est vraiment sympathique et totalement adaptée pour les enfants. […] Les dessins sont très jolis et donnent encore plus de visualisation de ces nombreux endroits et des personnages qui s’y trouvent. La fin est très amusante et donne un aperçu de ce que sera la suite. […] Si vous avez aimé les tomes précédents, vous adorerez celui-ci.

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Les lectures de Pampoune

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Les lectures de Pampoune

Je suis les aventures des Lutins Urbains depuis le tout premier tome et c’est toujours avec la même impatience que j’attends de retrouver cet univers si particulier et si plein d’humour. […]

Dans ce tome, nous retrouvons Gustave à un tournant de sa carrière, un tournant dû aux Lutins Urbains ce qui crée une drôle de complicité entre l’auteur, le lecteur et le personnage, leur donnant un sentiment de pouvoir de connaissance par rapport aux autres personnages ‘normaux’ du roman qui ne savent pas forcément de quoi il retourne dans la vie du policier.

Sachant qu’il s’agit là avant tout d’un livre jeunesse, j’ai trouvé intéressant le fait de placer dans cette histoire un enfant imbuvable comme pour faire réfléchir les jeunes lecteurs sur leurs propres comportements. Le décalage est plutôt sympathique et change de ces jeunes héros qui, certes, parfois rencontrent des camarades peu appréciables, mais qui sont toujours les héros de l’affaire.

[…] Il convient de dire que, de tome en tome, l’ensemble s’améliore. Si dès le premier tome j’avais apprécié l’idée, c’est vraiment avec ce tome que j’ai eu le sentiment que l’auteur avait trouvé son rythme de croisière et surtout comment gérer son style et son imaginaire.

Comme toujours, régulièrement, l’auteur s’adresse directement à ses lecteurs par des astérisques jamais dénuées d’humour. L’idée peut déranger mais pour ma part j’aime beaucoup non seulement parce que cela permet à l’auteur de nous montrer tout le cœur qu’il porte à son histoire mais aussi parce que cela permet de respirer au sein d’une intrigue très prenante.

Le style de l’auteur est un habile mélange entre une écriture adaptée à la jeunesse et des notes d’humour pour tous. Entre un univers dans lesquels les enfants sauront se retrouver et des personnages qui ne manqueront pas de toucher les adultes. Et puis, l’auteur prend plaisir à l’écriture et ça, le lecteur ne peut pas passer à côté, un bonheur d’écrire et de parler au lecteur qui fait beaucoup de bien.

[…] Voici un roman que j’avais hâte d’avoir entre les mains, que j’avais hâte de pouvoir découvrir, dont j’avais hâte de vous parler. L’univers si original de l’auteur a en effet tendance à vite vous manquer et retrouver Gustave a toujours quelque chose de très fort. Voici un roman dans lequel l’auteur atteint la juste dose d’humour et d’intrigue pour embarquer son lecteur. Bravo !

 

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains au Festival du polar Le Chien Jaune 2017

Les Lutins Urbains au Chien Jaune 2017

Pour sa 23e édition festival le Festival du polar Le Chien Jaune à choisi le thème “polar & cinéma”.

Ça tombe bien,  le tome 4 de la série Les Lutins UrbainsLe péril Groumf – est justement de ces road-trips qui vous font voyager aussi bien sur papier que sur pellicule !

Alors le Petit Reporter de l’Imaginaire et ses Lutins feront escale  à Concarneau (29) du vendredi 21 au dimanche 23 juillet 2017. Au programme bien sûr, la dédicace contée de  L’attaque du Pizz’ Raptor, du Dossier Bug le Gnome, des Lutins noirs et du Péril Groumf

(À part ça, ne l’oublions pas, le vendredi 21 juillet, le Petit Reporter fera aussi son propre cinéma !)

 

Tags: , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : L’Atelier de Ramettes

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

L’Atelier de Ramettes

À la question ‘Puis-je lire ce tome 4 si je n’ai pas lu les précédents ?’ je répondrais oui car le narrateur nous donne les informations qui complètent les événements présents […].

J’ai beaucoup aimé ce quatrième tome qui tout en gardant les lignes directrices de la série nous offre de nouvelles aventures et références. À commencer par le nouveau personnage et ses relations avec le monde Onirique.

On a quelques scènes fortement inspirées du cinéma comme la scène du camion comme dans ‘Duel’ ou l’entrée en scène de zombies et morts-vivants et films d’action et quelques autres. C’est là qu’on remarque que  ces histoires sont très visuelles.

En ce qui concerne les volontés d’un dictateur et de sa progéniture cela ne fait aucun doute que ni le narrateur ni Flicman n’apprécient ces façons d’agir […]. Notre cher Flicman va encore devoir se dépêtrer entre le monde réel et onirique. Il apparaît de plus en plus comme une marionnette du système. L’auteur joue avec les apparences, qui est qui, et la réalité est-elle se que l’on croit dès lors que le grand Groumf entre en action… on ne peut se fier  rien…

L’humour est primordial pour mieux faire passer les notions de justice et d’injustice. J’aime toujours autant les digressions et réflexions du petit reporter de l’imaginaire dans les notes en bas de page les ‘Psiiiiit’ plus ou moins longs.

J’ai trouvé la fin plus maîtrisée même si les rebondissements et les éclats magiques sont toujours aussi rocambolesques. Cependant moins abracadatabresque…

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) dans la blogosphère : Des encres sur le papier

Les Lutins Urbains dans la blogosphère - les urbins

Au poil ! Les Lutins Urbains se lancent à la conquête de la Toile.

Ils, elles, sont des milliers de passionné(e)s à passer au crible la production littéraire française sur la blogosphère.

Les Lutins Urbains ont décidé de leur plaire…

Aujourd’hui, le tome 4 de la série Les Lutins Urbains, Le péril Groumf, sur :

Des encres sur le papier

Malheur !! Le pacha-héritier s’est vu voler sa peluche ! Le roi du Pépettochistan, son père, menace de déclencher la troisième Guerre Mondiale si son fils ne retrouve pas son jouet ! Gustave Flicman, est sur le coup, mais le voleur et son complice quitte la ville. Pas une minute à perdre !! Gustave plonge alors dans son affaire la plus périlleuse… […]

Titres en rimes, personnages et situations loufoques, ce quatrième tome des ‘Lutins Urbains’ ne déroge pas à la règle et fait passer un bon moment d’humour au lecteur. Avec ses références cinématographiques et littéraires dont on ne s’attend pas vraiment, mais aussi avec ses quelques messages qu’il fait passer (si si, je vous assure, il aborde des sujets sérieux mais de manière détournée), Renaud Marhic apporte  un petit côté culturel et (‘dénonciateur’ ?) à son roman, ce qui ne fait pas de mal.

 

 

Tags: , , , , , , ,

Les Lutins Urbains (tome 4) sur YouTube : La Parenthèse d’Axelle

Pour sa deuxième expérience avec Les Lutins Urbains Axelle a aimé ça et nous le dit à 3 mn 55 s !

Elle nous offre, en plus, un fort bon résumé du Péril Groumf. (Qu’elle en soit ici remerciée !)

Tags: , , , , , , , ,